VIE CRUELLE !


Illustration : Penelope Jolicoeur

On continue encore et toujours la diversification et son lot de tâches sur les bavoirs, tout baigne pour Zoé, un peu moins pour l’artichaut qui ne s’est pas fait une copine ! On réessayera demain…

Nan, si je dis que la vie est cruelle, je parle de Moi.

Ou plutôt de ma maladresse. Ca m’énerve et ça désespère Vincent.

Malheureusement, ce ne sont pas des périodes ocasionnelles de bourde façon « c’est-pas-mon-jour » ou « j’ai-mes-ragnagnas-je-foire-la-mayonnaise ». Non, c’est tout le temps, à croire que j’ai deux mains gauches et pas de cervelle… et pas de chance aussi.

Comme par exemple quand on fait les courses et que le destin de l’une des poignées d’un sac / paquet est de lâcher, c’est pour ma pomme ! Comme par exemple le sac à patates en filet que je tiens fermement et me coupe les doigts, mais qui pourtant va s’éclater et laisser filer la trentaine de pommes de terre au rayon PQ. Ou bien le pack de lait ou d’eau. J’ai jamais compris pourquoi ils mettent juste un scotch en plastique pour faire la anse du pack !! Z’ont pas vu le poids qu’ça fait, c’est limite le type qui a inventé ça il nous mate en coin de l’oeil et attend en s’marrant que tout ça s’casse la gueule et s’éclate sur vos ballerines en satin…J’vous jure !

Et je vous parle même pas de la malédiction de la table basse que je connais par coeur, des fois innombrables où jai trébuché sur un truc-non-identifié, de l’enchantement de marcher pieds nus la nuit et de constater podologuement parlant que Warhol-notre-bouledogue-a-gerbé-dans-le-salon-bordel, des verres sans cesse pétés dans le bac à évier, du bonheur de recevoir une goutelette de dentifrice Menthe Forte dans l’oeil, des brioches copieusement tartinées de Nutella qui tombent toujours côté face par terre et sont irrécupérables à cause des poils de Warhol (encore lui !),  du plaisir de voir un stylo faire le grand plongeon dans la cuvette des w.c. alors qu’une seconde avant je l’avais bien en main (entrain de remplir un questionnaire à la con dans un magazine féminin), de toutes les fringues bonnes pour la poubelle parce que je ne sais pas peindre sans m’en foutre des pieds à la tête, de me rendre compte que j’ai vraiment trop de boutons et de bobines de fils quand je fais tomber ma boite à couture, d’avoir un bouton épais de 5cm le seul jour où je dois sortir et voir du monde, de me voir refiler la fois où Vincent doit changer la couche « parce-qu’elle-est-pleine-de-caca-qui-pue », des fois où je mets mes bottines toutes neuves et déchire le bout en grattant contre le bitume, de ma tête cognée 10 fois dans le toît de la voiture quand je dois m’y assoir, des 10 autres fois où c’était pas la tête mais l’oreille …
La liste est infinie.

Bref on appelle cela La Loi de Murphy, et comme ils en ont parlé sur Morandini (que je continues de regarder entre 19h et 20h pour celles qui suivent ) bah j’en parle ici !

 

Publicités

3 réflexions sur “VIE CRUELLE !

Laisser un petit mot doux :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s